Accueil

 

 

Bonjour à tout le monde,

Je me présente Manuel Balverde, je me suis passionné de l'affaire JFK, depuis longtemps. Maintenant, je m'intéresse plus sur la piste que William Reymond avait mis dans son bouquin que je cite : "JFK, autopsie d'un crime d'état", d'ailleurs, je conseil à tout le monde de le lire, il avance beaucoup de choses, plusieurs pistes aussi. Je crois formellement à la piste du complot. J'ai eu quelques doutes s'est vrai comme tout le monde, mais là, j'en suis persuader. En faisant mon enquête avec d'autres personnes dont je ne citerai pas leurs noms, m'ont aider à cette piste qui est "La piste française". Eh oui, dans l'affaire JFK, il y a eut des pistes françaises ditent par les enquêteurs indépendant. Maintenant, il faudra alors le prouver qu'il y en avaient bien dans cette affaire. Pour cela, je me suis baser sur des tonnes de livres et sur le terrain aussi, je ne peux malheureusement pas être sur le terrain où a eut ce meurtre tragique. Mais, les personnes qu'ils m'ont aidés, eux, ilsétaient. Comme vous pourrez le voir, le site continuera à grandir "petit à petit l'oiseau fait son nid", comme on le dit souvent. J'essaye aussi de tout remettre dans un bon ordre, mes recherches et ceux des personnes qu'ils m'ont aider, afin que vous comprennez bien. Je pense refaire ce que j'avais fais avant, il y a bien un moment. Je vais mettre mes sources dans le site, c'est-à-dire, des pages de certains livres qu'ils m'ont beaucoup avancer dans la voie là. Je pense que vous comprendrez plus mieux en faisant sa. Tout au long de se site vous en serez d'avantage de nos enquêtes et de nos révélations, du moins si on peut en avoir, hors de questions de vous mettre des affabulations en votre egard, qui serait un non respect de notre part. Alors je vous souhaite la bienvenue sur se site et de bonne lecture et pleins de remerciements à tout ceux qu'ils m'encouragent et qu'ils m'ont parler de la piste que nous menons. Un grand merci à William Reymond pour m'avoir beaucoup parler de sa thèse française et de me parler librement. Aussi à d'autres enquêteurs indépendant, merci.

 

Manuel Balverde

 


 

 

La dépêche AFP, 1998  (lisez la dépêche pour comprendre la thèse)

 

  Avant de pouvoir commencer de vous orienter vers la direction de la piste française qui est celle de l'OAS, je vais vous dire ce que je pense de l'OAS. Pour ma part se sont des gens qu'ils se sont battus pour une cause, ne tuait pas pour rien et ne racontait pas des choses pour rien attention l'OAS veille. Mais il est clair qu'ils ont pas le droit de tuer des gens. Nul ne peut tuer son prochain.

Je vais vous rajouter ce que William Reymond avait dit dans son bouquin : "JFK, autopsie d'un crime d'état", et de ce que mon équipe avait ainsi fait lors de cette grosse enquête.

Et, je tenais aussi à les remercier pour leurs gentillesses de m'avoir données de leurs temps, d'avoir mis aussi de gros efforts à mener à bien cette enquête que nous avions bien mener à bien, du moins nous avions essayé. Car, nous nous sommes aperçu que nous arrivions pas loin dans cette piste, nous les avions expplorer à fond et pas la moindre indices qu'ils concordent avec nos thèses et nos certitudes que nous avions eu au tout début de notre chemin.

           
Maintenant parlons de la thèse de William Reymond mettant une piste française.

La théorie qu'il avance, concerne des anciens membres de l'OAS.

O.A.S: Organisation de l'Armée Secrète. Une organisation qui s'est battue pour l'"Algérie Française" ; car pour eux elle était française et en se croyant tuer des gens, pensaient qu'ils pouvaient changer le monde en faisant sa que l'Algérie restera à jamais Française, mais ils avaient eu tors. Enfin bref sa s'est une autre histoire et affaire. Certains le regrettaient et d'autres pas du tout.

Tout au long de notre enquête, qui allait durer plusieurs années et aussi des mois, vous allez apprendre que cette hypothèse ne tient vraiment pas debout, enfin pour beaucoup de personnes, qui étaient liés à l'OAS, nous mettrons aussi les témoignages recueillis des personnes, qu'ils ont bien voulu nous en dire plus pour notre enquête. Du moins, je me suis aperçu que cela ne pourrait peut-être pas possible pour cause de respect de ses personnes-là et que les lettres sont assez défectueusses malheureusement pour que je mettes les lettres sur ce site et que vous puissez les voir de vos propres yeux. Je recontacterai les personnes à qui j'avais écris personnellement pour voir si je peux mettre leurs lettres sur se site. Avec tout le respect que je leur doit se serait alors une bonne chose de faire comme sa, sans rien entreprendre derrière leurs dos, bien entendu. Donc, si cela sera possible, je les mettrai en ligne sur le site là.

Sans plus attendre, voici la thèse de William Reymond:

"Max", "Ladislas", "Etienne" seraient à Dallas le jour du crime, le vendredi 22 novembre 1963.

Alors qu'ils sont ces personnes-là, pour en savoir un peu plus voici leur portrait d'après William Reymond. Ces personnes-là seraient formellement impliquées dans l'assassinat de la personne de John Fitzgerald Kennedy, Vendredi 22 Novembre 1963.

 Explication:

Alors là, vous pourrez voir la personne que William Reymond dit dans son livre qui l'appelait "Max".

 

"Max" serait le tireur de derrière la palissade en bois et aurait tiré sur le président JFK. Il serait un ancien légionnaire parachutiste spécialiste du tir au fusil à lunette."Max" tel aurait été son nom de guerre, aurait servi dans le 1er REP (Régiment Etranger de Parachutistes) , corps de la Légion qui aurait soutenu le putsch des généraux composé d'anciens nazis (d'après William Reymond) et de futur membres des Brigades anticommunistes, corps qui constituera aussi le gros des troupes de l'OAS. Le vendredi 22 novembre 1963, "Max" ne serait pas là au nom de l'OAS. Il serait devenu mercenaire, remplirait un contrat. 

Source du livre de William Reymond, "JFK, autopsie d'un crime d'état", 1998.

("Max").

                                        Nous avons alors compris sa thèse à partir de là, et nous avions alors continuer à suivre sa thèse. Là, il raconte avant que le meurtre sur JFK arrive à Dallas, revenons en France, voulez-vous bien. Nous en serons encore plus sur se personnage et sur son parcours. Il faut dire que nous avions continuer notre piste à partir de là aussi.

Avant Dallas:

Le mercredi 22 février 1961, il serait arrêté dans la région de Mostaganem avec cinqs civils et quatre militaires. (dont nous aviosn retrouvés ses personnes-là encore vivant). Le samedi 15 avril 1961, tous sont transférés dans la prison de la Santé puis, courant décembre 1961, vers un camp de Saint-Maurice-L'Ardoise où sont incarcérés les partisans de l'Algérie Française. En février, il s'évade avec dix-sept autres prisonniers.

Source venant du bouquin de William R.

Nous avons trouvés sur internet deux photos voici les deux photos de la prison de la Santé et de Saint-Maurice l'Ardoise:

(Prison de la Sante).

(le camp, Saint-Maurice-L'Ardoise).

Encore un peu plus sur notre très cher "Max", afin que vous puissiez mieux le connaitre et en savoir du pourquoi il a était à Dallas le jour où JFK était venu. En voici une petite biographie sur cet homme.

La petit biographie du fameux "Max":

"Max" aurait été dans les anciens groupes Delta, aurait essayer lui tout seul, d'assassiner le président français Charles De Gaulle en mai 1962, lors d'un ses voyages dans le centre de le France (dont j'ai cherché cette piste à fond et pû retrouver celui qui avait balancé, dont je tairai le nom vu que je n'ai pas de preuves pour le moment). Balancé, il aurait fui en Espagne où le réseau Jean-René Souêtre l'aurait aidé à rejoindre l'Argentine (cela restera avant tout à prouver bien entendu, des personnes m'ont dit qu'il n'y avait pas de réseau Souêtre).

"Max" disparaitraît au début de l'année 1964, quatre mois après l'opération sur Dealey Plaza. Après sa planque au Canada, il aurait envie de rejoindre l'Espagne pour y monter un attentat contre le général Charles De Gaulle. Certaines rumeurs diront qu'il avait été tué d'une balle dans la tête, d'autres diront qu'il se serait longtemps réfugié en Argentine où serait installée une communauté d'anciens membres de l'OAS (et aussi, il y aurait eu un attentat contre la Tour Effel, d'où le fameux "Max", il y aurait été vu et qu'il aurait participé).

Alors si des personnes veulent encore nous aider dans cette thèse qu'ils me le disent par email que j'ai mis en dessous, je vous y attends. Je tenais à vous dire que s'est moi spécialement qu'il a accès à ce site internet oasassassinatjfk (pas e-monsite, s'est pas mon site).

 

Si certaines personnes voudrait rectifier qu'ils me le disent par email aussi:

jamesdavisadams@gmail.com

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site