Nouvelle piste

Lorsque je cherchais moi-même sur le net, je trouvais ceci, dont je me rappelai que William Reymond avait dis dans son livre :

 

N°88 : C'est depuis l'atelier d'un peintre situé au sixième étage de cet immeuble situé en face de l'Elysée que le 20 mai 1962, un tireur d'élite appartenant à un commandant "Delta" devait abattre le général de Gaulle sur le perron à son retour de voyage. L'envoi d'une roquette devait doubler les chances de réussite de cette opération baptisée "Chamois". Seul un incroyable hasard a pu faire échouer cet attentat, considéré comme imparable par les policiers.

En effet, voici ce que j'ai encore trouvé:

Le 20 mai 1962, l'opération Chamois est déclenchée : un tireur d'élite armé d'un lance-roquettes, doit atteindre le président sur le perron de l'Elysée. La police, renseignée, arrive à déjouer le plan diabolique contre le général de Gaulle.

Source: Histoire d'attentats politiques, de l'an 44 av. Jésus-Chris à nos jours de Thierry Vareilles

Les membres des commandos Delta sont généralement des déserteurs ou des civils de conditions sociale modeste.

Source: Susini et l'OAS de Clément Steuer, Jean de Quissac.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×