Nouvelle piste

Lorsque je cherchais moi-même sur le net, je trouvais ceci, dont je me rappelai que William Reymond avait dis dans son livre :

 

N°88 : C'est depuis l'atelier d'un peintre situé au sixième étage de cet immeuble situé en face de l'Elysée que le 20 mai 1962, un tireur d'élite appartenant à un commandant "Delta" devait abattre le général de Gaulle sur le perron à son retour de voyage. L'envoi d'une roquette devait doubler les chances de réussite de cette opération baptisée "Chamois". Seul un incroyable hasard a pu faire échouer cet attentat, considéré comme imparable par les policiers.

En effet, voici ce que j'ai encore trouvé:

Le 20 mai 1962, l'opération Chamois est déclenchée : un tireur d'élite armé d'un lance-roquettes, doit atteindre le président sur le perron de l'Elysée. La police, renseignée, arrive à déjouer le plan diabolique contre le général de Gaulle.

Source: Histoire d'attentats politiques, de l'an 44 av. Jésus-Chris à nos jours de Thierry Vareilles

Les membres des commandos Delta sont généralement des déserteurs ou des civils de conditions sociale modeste.

Source: Susini et l'OAS de Clément Steuer, Jean de Quissac.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site